Tele-Animaux.com. Actualités, reportages, vidéos sur les animaux de compagnie

Les amateurs de chiens d'eau portugais craignent l'effet Obama

Ils n'ont rien contre les Obama. Mais les amateurs de chiens d'eau portugais ne sont pas vraiment ravis à l'idée de voir cette race devenir la favorite de la famille présidentielle américaine: l'annonce selon laquelle un représentant de cette race pourrait être le "First dog" risque de faire monter en flèche la cote de popularité de ces chiens, et de conduire à une explosion de mauvais éleveurs et de propriétaires mal préparés.

"Il y a toujours un danger", celui du "syndrome 101 Dalmatiens", affirme Stu Freeman, président du Club des chiens d'eau portugais d'Amérique. "Après la sortie du film, "tout le monde a pensé: 'ne sont-ils pas mignons'", et a couru acheter ces chiens, avant de se rendre compte qu'ils n'étaient pas toujours aussi adorables qu'au cinéma, ce qui a conduit à un surcroît d'abandons", souligne-t-il.

Dans un entretien au magazine "People", Michelle Obama a expliqué que la famille souhaitait adopter un chien d'eau portugais au mois d'avril, tout en précisant que la décision définitive n'était pas encore prise.

Ces chiens ont été élevés pendant des siècles pour aider les pêcheurs sur les côtes du Portugal, où ils étaient capables de récupérer les filets et de plonger à la recherche du poisson.

Avant même le choix de la famille Obama, leur popularité était en hausse. Elena Gretch, maître-chien et propriétaire de deux chiens d'eau portugais, l'attribue en partie au fait que cette race convient aux personnes allergiques, comme l'est Malia Obama, 10 ans.

Dans "People", la Première dame des Etats-Unis a aussi loué la personnalité et la taille de ces chiens. "En ce qui concerne le tempérament, ils sont réputés être très bien", a-t-elle expliqué. "Du point de vue de la taille, ils sont moyens, ce ne sont ni des petits, ni des énormes chiens. Et les gens que nous connaissons qui en ont en parlent avec enthousiasme."

Les amateurs de cette race s'inquiètent donc de l'effet de mode, qui risque de faire exploser le prix des chiots. Ces derniers coûtent déjà entre 1.800 et 2.500 dollars, et ne sont pas aussi courants que des représentants d'autres races.

En outre, ils nécessitent beaucoup d'attention, d'entretien et d'exercice. "Ils sont agiles, sont d'excellents nageurs et adorent être en extérieur", précise ainsi Elena Gretch.

Mais ce n'est pas la race idéale pour des personnes qui débutent avec les chiens, d'après Stu Freeman. "Si vous ne les occupez pas, ils s'occuperont d'eux-mêmes et feront des choses que vous ne voulez pas les voir faire", explique-t-il.

Les Obama ont déclaré qu'ils souhaitaient adopter dans un refuge. Une attitude que Daphna Nachminovitch, vice-présidente de la PETA en charge des enquêtes sur la cruauté envers les animaux, espère voir servir d'exemple.

"Vu la situation économique actuelle, les refuges observent une hausse spectaculaire du nombre d'animaux abandonnés", regrette-t-elle. "Nous avons plein de chiens dans les refuges pour animaux qui attendent d'avoir un foyer".

Source : AP

Partager ce document
Article mis en ligne le 02 Mars 2009
Réagissez à cet articleAjouter un commentaire
 
Sujets des articles
Derniers reportages
Quel chien pour demain ? Les dérives de la sélection
Les tigrons reniflent la caméra du WWF !
Un poulpe se cache dans une noix de coco !
Publicité
Dépêches